Halloween : des origines à la citrouille

L’histoire d’Halloween

Sous la domination romaine, le Festival de Samhain subit l’influence des « feralia », festivités organisées en l’honneur des morts. Le christianisme se développe et au IXe siècle (autour de 835), le pape Grégoire IV inscrit la Toussaint au calendrier liturgique universel. Fêtée le 1er novembre, elle se combine alors avec l’antique Samhain, qui prend alors le nom de « All Hallow’s Eve ».

Si la tradition du Samhain disparaît peu à peu – notamment en France – au profit de la Toussaint, elle persiste en territoire anglo-saxon, plus précisément en Irlande, au Pays de Galle et en Ecosse.

Les Irlandais (et dans une moindre mesure les Ecossais) exportèrent ensuite les festivités d’Halloween aux Etats-Unis au XIXe siècle lorsqu’une maladie de la pomme de terre poussa nombre d’entre eux à y émigrer, à partir de 1846. Une des traditions d’Halloween consistait alors à creuser d’énormes pommes de terre ou des navets pour en faire des lanternes. Aux Etats-Unis, navets et pommes de terre furent remplacés par la citrouille, élément aujourd’hui indissociable de cette fête.

La citrouille, une drôle d’histoire…
Quand le navet devient citrouille légendaire

Les Celtes qui vivaient dans ce qui est aujourd’hui la Grande-Bretagne et Nord de la France transportaient une lanterne quand ils marchaient à la veille du 31 Octobre. Ces lanternes ont été taillées dans les navets grands et les lumières étaient censés garder les mauvais esprits. Les enfants taillaient des visages dans les navets, ils furent ainsi appelés « jack-o-lanternes.  La légende dit que le « jack-o-lantern » tire son nom d’un vieil homme avare et méchant, nommé Jack, qui, quand il décéda, ne peut aller aller au ciel à cause de sa méchanceté. Quand Jack est allé en enfer, le Diable  lui donna un morceau de charbon calciné et le congédia. Jack placa alors le morceau de charbon dans un navet pour l’utiliser comme une lanterne et éclairer son chemin. La légende dit toujours que Jack est toujours en train de marcher et d’errer pour trouver le repos.

Lorsque les premiers colons ont débarqué en Amérique, ils ont découvert la fameuse citrouille, beaucoup plus grande et plus colorée que le navet, faisant ainsi de plus grands « jack-o-lanternes ». C’est ainsi que la citrouille remplacera le navet… Les colons en firent une tradition, explorant de nouveaux mondes avec leurs lanterne de fortune.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *